C’est vraiment un véritable coup dur pour le combat, pour le respect des droits humains au Cameroun! La sentence vient de tomber pour les deux « prétendus » homosexuels Franky 19 ans et Jonas 20 ans.

Leur tort ? Avoir été surpris par la police devant une boîte de nuit de la capitale, Yaoundé, en plein acte sexuel avec leur client, à bord de son véhicule.

Arrêtés dans la ville de Yaoundé la nuit du 25 juillet dernier, ils ont d’abord passé sept jours de garde à vue au lieu de 48 heures prévu par la loi camerounaise les trois individus nous avais déclaré avoir subi des violences physiques et morale au cours de leur garde à vue parce qu’ils avaient choisi de garder le silence en l’absence de leur avocat, une foi de plus comme la loi camerounaise le permet.

 

Ils ont été déférés et jugés pour homosexualité par le procureur de la république auprès du Tribunal de Première Instance (TPI) d’Ekounou à Yaoundé : décision du juge ce matin, 5 ans d’emprisonnement ferme plus 200 000 F CFA d’amende !!! pour chacun.

Une fois de plus, le Cameroun défi la communauté internationale et montre au reste du monde ce que vaut son système judiciaire!

 

Rien de plus qu’une bande de fanfarons assoiffés de pouvoir, méprisant tout ce qui ne satisferait pas à leur « prétendue morale » Pitoyable certes, mais surtout révoltant .Nous espérons que les Avocats vont faire appel.

 

 

Adonis Tchoudja

Publicités